vidéoclip in Africa : l’art de l’amateur

Total
0
Shares
Videoclip amateur by Designer no limits

Avec l’avènement du web 2. 0 et la multiplication des plateformes de diffusion tel Youtube. Le vidéo clip officiel (Court métrage tourné en vidéo, qui illustre une chanson, présente le travail d’un artiste) semble ne plus être uniquement l’une des seules manières de promouvoir l’artiste. Car, aujourd’hui une pseudo concurrence s’installe, non plus par les autres artistes qui réalisent des vidéos avec des budgets plus importants, mais face à ce qu’on appelle aujourd’hui le vidéoclip amateur !!

Amateur pourquoi? Parce que c’est une reprise d’une vidéo officielle en laissant de côté les parties les termes tels que ;gros budget, direction photo, FX, etc. Bref, c’est la partie less is more (minimaliste) de la vidéo officielle. Chez les marketistes, on dira vidéoclip épuré, sobre, et simple. Il n’en demeure pas moins que c’est un détournement artistique , une inter-médialité entre l’artiste et son public.

Charlie Aubry et l’art du détournement

Ainsi, dans ce public on trouverait donc des Picasso de la musique qui s’illustrent de différentes manières.


The dance vidéo Challenge

C’est une sorte de tictoc version longue, où des picasdances proposent des chorégraphies autres que celle de l’artiste . En effet, entre 2021 et 2022, une vidéo a explosé ce challenge. Il s’agit bien évidemment Jérusalema de Master KG FT Nocembo dansée par toute la planète.

Jérusalema Dance Challenge vidéo By Fenomenos Do Semba


Le visualizer

Le visualizer, c’est un prélude avant la vidéo officielle, une proposition d’image mentale de son titre. L’un des artistes qui l’a le plus utilisé en Afrique pour ses vidéos tant amateures qu’officielles, c’est certainement Joeboy. Ses visualizer reprennent une vieille technique de l’animation 2D qui s’appelle L’animatique. D’autres artistes tels que Stanley Enow ou encore Phillbill ont également été séduits.

Joeboy Baby (Visualizer).


La controverse artistique

Pour faire simple c’est quand un Picassiste (personne qui pratique l’art du détournement) décide de vous présenter une autre facette de votre idée artistique. Une sorte Yang du ying ou encore du mal du bien. Si par exemple dans le clip de Omar Lay Soso , il dit qu’ il a tellement mal parce qu’une femme l’a quitté et demande par la suite à un dieu ou déesse de retirer sa douleur, Kabusa Oriental Choir lui recommande implicitement se tourner plutôt vers Jésus , jehovah et j’en passes et avec une coloration humoristique. Ils ont fait la même chose avec Loney at the top d’Asake et Soweto. Bref, ces gars sont excellents dans ce piccacisme (peintre autrement)

Kabusa Oriental Choir – loney at the top.

Aujourd’hui, il est plus aisé de visionner ces clips et leur influence sur l’ensemble du secteur devient d’autant plus significative. Et ce n’est Stromae qui dira le contraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like